jeudi 3 août 2017

L'Enfant et la Rivière fin

Pour finir sur le roman de Bosco, je mets la dernière fiche ICI. En effet, c'est très court, juste histoire de rentrer dans le roman, la magie de l'aventure fera le reste.


Si Lutin souhaite faire d'autres choses sur ce livre, il pourra continuer dans son Carnet. S'il ne le souhaite pas, il passera à une autre lecture...la liste est longue !

Reprise et Fiche L'Enfant et la Rivière

Notre journée de reprise s'est déroulée paisiblement. Je constate déjà trois choses, ces journées de révisions-mise en place me permettant de faire le point pour l'année officielle qui débutera en septembre.



La première est que je garderai les brèves séances de lecture et de calcul mental qui ouvrent nos matinées ou nos après-midi. Elles permettent véritablement d'amener la concentration nécessaire à la suite. On peut toujours les varier : lecture, calcul, un verbe à conjuguer...

La deuxième chose que je remarque n'est pas une nouveauté. Lors des grandes séances consacrées à une matière, il demeure essentiel chez nous de jongler avec les approches afin de maintenir l'attention et l'intérêt. Par exemple, tour à tour, nous passons de l'écrit à l'oral, de la lecture à la manipulation, pour revenir à l'écrit et poursuivre par de l'écoute, un peu d'exercices, un peu de leçon, dessin... La panoplie est infinie et l'usage essentiel dans notre maison.

Enfin, malgré mes nombreux espoirs et une excellente journée, dont la fin fut "libre" puisqu'il n'y avait pas les activités sportives qui d'ordinaire monopolisent presque toutes nos soirées, la poudre miraculeuse n'est pas encore tombée sur notre toit et j'appréhende (comme chaque année) la gestion des tâches domestiques lorsque nous aurons retrouvé un planning complet.


Notre première lecture au programme étant L'Enfant et la Rivière de Henri Bosco, j'ai préparé une fiche concernant le premier chapitre. Elle reprend le principe des questions de lecture puis une proposition d'activité de découvertes. Cette deuxième partie correspond à ce que nous retrouverons de manière récurrente dans le Carnet de lecteur. Un aperçu ICI. La pagination correspond à l'édition Folio junior de Gallimard.


mardi 1 août 2017

Programme du mercredi 2 août 2017

J'ai noté le programme théorique pour notre première journée de reprise en alternance de demain. Ce n'est pas définitif et je pense qu'il y aura encore des variations avant notre réel retour pour la rentrée. Cependant je crois qu'une trame horaire se dégage que nous garderons pour l'année à venir.
Notamment des journées d'étude de 9h à 15h30 avec pause déjeuner au milieu.

Demain matin, nous ouvrirons le bal des retrouvailles du bureau avec une lecture à haute voix. Peut-être avec ce livre-ci, si Lutin ne l'a pas fini ce soir :


C'est une de ses lectures du moment, c'est drôle, émouvant, avec des personnages dénonciateurs de clichés et de simplifications. Une belle écriture si l'on accepte de lire un fait : certains jeunes parlent vulgairement :-))

Puis de 9h15 à 11h, une grande plage de français (bah oui, pas de sable, hein) : des révisions, faire le point sur les objectifs à venir.
Suivie d'une heure de maths : il reste des petites choses à faire dans le manuel Phare dont nous sommes fans. Nous continuerons donc à la prochaine rentrée avec le niveau supérieur. Je précise que le niveau chez nous n'est pas un repère fiable. Nous faisons en fonction de ce qui est acquis, de ce qui ne l'est pas, donc on peut dans la même journée et pour différentes matières aller vers de l'estampillé 5e comme revoir des bases de CM1. On s'en fiche, l'important pour nous étant d'adapter le rythme aux besoins et de se faire des bases solides.


Il y aura forcément une pause dans cette matinée, lorsque le besoin s'en fera sentir. Puis déjeuner de 12h à 13h. Là, un vrai défi pour moi puisque je rêve d'avoir des journées parfaites où le déjeuner aurait été préparé à l'avance, permettant ainsi une pause plus agréable et pourquoi pas quelques minutes pour faire autre chose. On n'a jamais fini de rêver, c'est ça qui est bien.

L'après-midi commencera avec du calcul mental.
De 13h15 à 14h15, de l'Histoire, pour en finir une bonne fois avec Rome. L'année prochaine nous mènerons de front le Moyen Age et le XIXe, je sais c'est bizarre mais les intérêts sont là alors on fait avec et ça met du piment !
Nous finirons avec une heure d'allemand : révisions de vocabulaire, de conjugaison, écoute de dialogues. Et un quart d'heure de latin pour se remettre dans le bain.

Dans la mesure où il n'y a pas d'activités sportives extra-scolaires après, nous savourerons cette liberté. Car là encore un gros défi s'annonce pour 2017-2018 : que j'arrive à prendre le temps qui m'est indispensable pour respirer, scribouiller, travailler, m'occuper de la maison, de tout, avec le sourire...
Oui, c'est ça qui est bien, on ne cesse jamais de rêver ;-)

Dans l'immédiat, nous allons profiter du grand air, frais et humide. Bonne journée !



Carnet du lecteur en images

Voici quelques photos du carnet du lecteur (mon téléphone fait du floutage naturel, désolée !). Je pensais en avoir déjà faites mais, bon, j'ai le ciboulot qui déraille :-))


Un cahier tout ce qu'il y a de plus simple, en format 24x32 pour laisser de la place aux diverses présentations ou coller des feuilles A4 sans les recouper.


Lutin fait comme il veut, en fonction de ce que lui inspire le livre en question. J'interviens parfois sous forme de suggestions pour varier les approches et lorsque je fais une fiche, je lui demande son avis avant. Chacun reçoit un livre d'une manière différente donc je ne peux pas anticiper ses envies.


Lutin aime bien les couleurs et a souvent travaillé sur les couvertures des livres lus, soit en essayant de coller à celle d'origine, soit en créant la sienne avec un moment du livre qu'il avait bien aimé ou au hasard de l'inspiration. Ici, chaque morceau de papier coloré représentait un des personnages de l'histoire avec quelques caractéristiques notées dessus.


Voici un auteur qui avait eu une période faste chez nous. Lutin ayant lu la majorité de ses titres, il avait voulu rechercher des informations sur l'écrivain en plus des dessins.


Ici, une simple fiche pour un roman dont nous avions beaucoup parlé en cours de lecture, dont nous avions visionné le film...bref, un titre très exploité donc il s'agissait de laisser une petite trace de ce classique...


...suivie de quelques petites notes pour voir ce que peut nous apprendre un récit d'enfance.


Là, une interprétation de couverture en collages. Ce livre avait passionné Lutin. La longueur de la production n'a donc aucun lien avec l'appréciation du livre.


Une autre lecture présentait une histoire se déroulant en Norvège d'où la recherche faite dans la foulée. C'est ce principe que nous exploiterons majoritairement cette année dans le carnet. En plus de ce que voudra faire Lutin, dessins, créations, notes, personnages..., il choisira un thème abordé dans son récit (n'importe lequel, sans aucune restriction) pour le creuser un peu. Ce carnet conjuguera donc souvenirs de lectures et culture générale. 




Le carnet contient aussi des listes toutes simples pour répertorier les titres et auteurs des livres lus mais non exploités dans le carnet justement. Il y en a trop, on ne peut pas tous les mettre et puis, il faut que ça reste un plaisir. Lutin tient également des listes des lectures qu'il fait par collections entières : les Geronimo Stilton, les Tintin...

Pour l'heure, notre mois d'août sera formé en alternance : une semaine d'étude / une semaine de vacances. Les premiers jours d'étude commençant demain, il s'agira principalement de révisions, de remise en route et de mettre à jour le carnet du lecteur avec les lectures de juillet évidemment !

lundi 31 juillet 2017

La lecture bien sûr !

Dans la série nous gardons/nous changeons, en vue de la nouvelle année, après le matériel d'histoire, nous gardons bien évidemment les lectures !

Pour commencer la matinée ou l'après-midi, en alternance avec le calcul mental, ce sera une fois lecture à voix haute, une fois lecture-narration pour ne se priver d'aucun plaisir. Nous gardons aussi le cahier qui porte un côté "carnet du lecteur" et un autre côté "carnet de l'écrivain". Oui, j'avais dit moins de cahiers et ça se fera puisque le carnet de l'écrivain rejoindra le cahier principal laissant ainsi plus de place au carnet du lecteur qui se remplira moins vite.




Le choix de garder le carnet du lecteur séparé tient principalement en trois raisons. La première est qu'il contient plusieurs pages pour chaque ouvrage lu, que des listes sont à mettre à jour régulièrement, alors on ne va pas aller chercher dans d'anciens cahiers une liste à compléter ou tout recopier à chaque fois. Il arrive également qu'un livre ne soit pas exploité en une seule séance dans ce carnet donc on ne va pas mettre de la géo et de la science entre deux activités sur le même livre. Ben oui, on n'a pas l'air comme ça, mais on essaie d'être ordonnés parfois...
Deuxièmement, ce cahier fait partie de ceux que je trouve les plus beaux à regarder, à feuilleter plus tard pour se rappeler de belles aventures livresques. Il contient autant d'écriture que d'arts visuels. Je veux donc que Lutin puisse en profiter à sa juste valeur.
Enfin, et ce n'est pas négligeable, voyez à quoi nous en sommes réduits tout de même, ce cahier a, jusqu'à présent, toujours reçu le regard approbateur de nos inspecteurs d'académie en visite donc on ne va pas se priver de ce petit point positif non plus.


Le programme sera fait avec de nombreux extraits représentatifs d'un genre littéraire particulier, plusieurs genres s'alternant au cours de l'année. Des œuvres complètes évidemment, le plus possible, attention Lutin, le sens marathon de lecture va prendre tout son sens :-))
Je resterai fidèle aux explications de texte pour coller au format académique afin que ce soit sans surprise en cas de besoin et je n'oublierai pas d'assaisonner avec des fiches alliant lecture et découvertes pour que ce ne soit pas trop fade.

Parmi les genres en vue pour 2017-2018, il est déjà certain que nous retrouverons une nouvelle fois le roman d'aventures et que nous aborderons le roman policier, ces deux thèmes étant les plus attendus chez nous ! L'enfant et la rivière d'Henri Bosco ouvrira les portes de notre rentrée.

Et chez vous, quelle sera la première œuvre au rendez-vous ?

                

mardi 18 juillet 2017

Projet Musée : Grand Palais, Mary Delany

Bonne nouvelle pour la maman fanatique de musées que je suis, cette année encore le projet musée fait pleinement partie des objectifs de Lutin. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, je rappelle que Lutin avait souhaité "faire tous les musées de Paris". Autant vous dire que ce vaste sujet demeure intarissable surtout quand certaines sorties du projet musée devraient davantage s'appeler projet expos...
Ce fut le cas pour notre visite au Grand Palais, que nous connaissions déjà, mais qui réussit toujours à nous attirer par ses fabuleuses propositions.

Nous avons donc parcouru l'expo Jardins : une merveille !
                                                            

C'est une exposition très fournie, qui regorge d'objets et de peintures nous faisant voyager de la Renaissance à nos jours. Cette présentation a particulièrement charmé mon Lutin, ravi de scruter les affichages, les herbiers, les multiples outils, les bijoux... Bref, pas seulement des toiles !


 Que de beauté ! Des fleurs en papier, en verre, en cire... On en a pris plein les yeux !
Je n'ai tout de même pas pu résister au plaisir de saluer cette chère Camille dans Le Déjeuner de son illustre époux. Quant à la toile d'Emil Claus, je ne m'en lasserai jamais.



                                                                                                      
Parmi toute cette variété d'objets nous faisant percevoir l'approche des artistes face aux jardins, je me suis penchée sur les fleurs en papier de Mary Delany.


L'artiste anglaise Mary Delany (1700-1788) semble avoir toujours été attirée par le découpage de papier. Cette amie du compositeur Handel adorait jardiner, excellait en dessin comme en peinture et, bien sûr, dans le travail du papier.
En 1770, alors que la mode du découpage de papier occupait la gente féminine de la Cour, Mary Delany créa ses œuvres remarquables par leurs détails. Les pantes y étaient représentées avec une exactitude parfaite.
L'artiste employait de minuscules morceaux de papier de soie coloré qu'elle mettait en scène sur fond de léger papier noir afin de mieux faire ressortir les pétales, les nervures, les étamines disposées au nombre près pour chaque espèce de fleurs.
Les 10 volumes de ses planches sont gardés au British Museum, note pour plus tard, si nous traversons un jour la Manche...






lundi 17 juillet 2017

Frise -détails- et Livre des Siècles

Je reviens sur notre frise pour celles et ceux qui voudraient plus de détails.



Elle comporte actuellement 33 pochettes, sachant qu'elle s'arrête en l'an 2000, je vais peut-être en ajouter une pour les phénomènes très récents.
La frise débute par une pochette consacrée à la Préhistoire. Oui, une seule pochette pour le Paléolithique, le Néolithique... parce que c'est une période à laquelle Lutin s'est consacré longuement, très longuement, indéfiniment, je n'en pouvais plus, donc il me semblait tout à fait inutile d'en remettre une couche.
Puis, j'ai fait une pochette de 7000 av. J.-C. à 3000 av. J.-C. Et une de 3000 av. J.-C. à 1000 av. J.-C.


Ensuite, une pochette de 1000 av. J.-C. jusqu'à 600 av. J.-C. parce qu'il y a pas mal de choses à mettre autour du VIIIe siècle (et je viens de constater que Lutin ne l'a pas remplie alors que nous avons tout aborder cette année ! Il va m'entendre ! Il faudra que je lui en touche un mot.


Suivie de 600 av. J.-C. à 300 av. J.-C. Pour arriver à la pochette 300 av. J.-C. jusqu'à 50 après J.-C. en passant bien sûr par l'an 0, enfin plutôt l'an 1. J'avais mis les deux chiffres en deux couleurs ce qui nous avait donné l'occasion d'en parler et hop, une bonne chose de faite. 


A partir de là, c'est une pochette pour 100 ans, jusqu'à...


...1200, où nous passons à une pochette pour 50 années. 


J'ai assemblé chacune des pochettes à sa voisine avec une simple bande de scotch, ce qui permettra, si le besoin s'en fait sentir un jour, d'en enlever une pour en rajouter plus ou détailler des moments particuliers.
Je pense qu'il est possible d'exploiter ce format de frise en se servant du recto et du verso des pochettes, tout dépend alors du sens de prise en main pour le dépliage. Mais autant chez nous, les espaces-temps non réguliers ne posent aucun souci autant les deux côtés n'étaient pas envisageables.


Un autre outil que nous garderons cette année : le Livre des Siècles de Charlotte Mason. Nous le tenons sous forme de classeur à intercalaires marquant les grandes périodes historiques. Il a un rôle bien distinct du cahier puisqu'il ne sert qu'à mettre les recherches faites en dehors de tout programme.
C'est-à-dire que dans le cahier nous essayons d'avoir un maximum de suivi, au moins un chapitre entier avant de changer de sujet, un regroupement des connaissances. Mais que se passe-t-il lorsqu'en pleine exploration des rois fainéants, Lutin se prend d'intérêt pour un personnage du XVIIIe et qu'il veut faire une page dessus ? On la jette ? On l'égare ? On la met dans une affreuse pile à trier qui ne se trie jamais toute seule ? Bah non, on met tout cela bien précieusement dans le Livre des Siècles, toujours feuilleté avec plaisir.



 Donc en résumé, pour l'Histoire, nous avons : un cahier classique qui une fois complet rejoindra le déroulé du cahier unique, un Livre des Siècles pour tout ce qui n'a pas lieu d'être dans le cahier et une frise pour marquer les dates des faits ou des personnages rencontrés dans l'un ou dans l'autre.


 Bon, bah, il n'y a plus qu'à faire le programme maintenant !